Il touche généralement les femmes enceintes ou ménopausées, les

Il s’agit
d’un acte chirurgical dont on a recours en cas de syndrome du canal carpien. En
effet, le canal carpien, limité par les os du carpe en arrière et par le
ligament annulaire antérieur du carpe en avant, est le lieu de passage des
tendons fléchisseurs des doigts ainsi que le nerf médian. Ce dernier joue un rôle
crucial dans la sensibilité de la face palmaire du pouce, de l’index et du
majeur et assure également la motricité de quelques muscles du pouce. Suite à
une synovite, à un épaississement des gaines entourant les tendons ou encore à
un rétrécissement d’origine osseuse lors d’une fracture du poignet à titre d’exemple,
ce nerf se trouve comprimé et un déficit neurologique apparait. C’est dans ce
cas que l’on pense à effectuer la chirurgie du canal carpien pour permettre un
soulagement et une reprise de l’activité normale de la main.

·      
Les Procédures de l’intervention :

We Will Write a Custom Essay Specifically
For You For Only $13.90/page!


order now

L’intervention
s’effectue soit par un acte chirurgical classique en incisant la paume de la
main d’environ 3 cm, soit par endoscopie. Dans ce cas, le chirurgien sectionne
le ligament annulaire par le biais de l’endoscope en effectuant une toute
petite incision d’un centimètre au niveau du poignet, sans ouvrir la paume de
la main. Ainsi les cicatrices sont évitées mais aussi une reprise plus rapide
de l’activité est assurée. Dans ces deux cas, l’intervention est de courte
durée ne dépassant pas les 30 minutes. Cependant, une nouvelle technique est
apparue au cours des dernières années. Il s’agit d’une intervention sous
échographie réalisée par un radiologue ostéo-articulaire interventionnel. Cette
technique est effectuée en quelques minutes et la cicatrice mesure à peine quelques
millimètres.

·      
Les candidats éligibles pour cette intervention :

Le syndrome
du canal carpien touche généralement les femmes enceintes ou ménopausées, les
personnes effectuant des activités manuelles minutieuses de façon répétitive ou
atteintes de certaines maladies comme par exemple le diabète, la polyarthrite rhumatoïde
ou l’hypothyroïdie. Les patients touchés par ce syndrome se plaignent de
fourmillement, d’engourdissement et même de douleurs au niveau de l’une ou des
deux mains. Ces douleurs sont nocturnes, matinales et s’atténuent
progressivement au cours de la journée. Si ces douleurs sont légères et temporaires
le port d’une attelle ou un traitement anti-inflammatoire suffira mais si les
douleurs sont persistantes et handicapantes, la chirurgie du canal carpien
devient indispensable après avoir confirmé le diagnostic par l’examen clinique
et électromyographique.

·      
La technique de l’intervention :

La chirurgie
du canal carpien est ambulatoire, le patient peut rentrer chez lui le jour même
de l’opération. Elle est de courte durée et se déroule sous anesthésie locale
ou locorégionale. L’intervention chirurgicale a pour finalité de libérer le
nerf médian étant comprimé dans le canal carpien. Elle consiste à la section du
ligament annulaire antérieur du carpe par l’une des procédures déjà décrites.

·      
Récupération et résultats :

Une fois l’intervention
chirurgicale est effectuée, on note souvent une disparition instantanée de la
douleur et des fourmillements. Toutefois, si le nerf avait été comprimé pendant
plusieurs années, ces symptômes peuvent persister durant quelques mois mais
sont beaucoup plus diminués. Le patient peut reprendre son activité manuelle
normale après quelques semaines de l’opération. Très rarement, les symptômes
peuvent réapparaitre des mois après l’intervention chirurgicale mais dans la
majorité des cas la récupération est complète et irréversible.